Comment faire du cyclotourisme pour la 1ère fois ? Conseils pour débuter

Comment m'équiper ? Quel vélo dois-je choisir ? Quelle distance sera adaptée ? Comment préparer mon itinéraire à vélo ? Quand on ne s'est encore jamais lancée en cyclotourisme, toute sorte de questions nous passent par la tête :

Voici ci-dessous mes conseils qui vous permettront de vous lancer dans votre 1er voyage à vélo, que vous soyez seule, en famille ou même entre copines !


Cyclotourisme entre copines sur la Dolce Via en Ardèche
Cyclotourisme entre copines sur la Dolce Via en Ardèche

Où faire du cyclotourisme et comment préparer mon itinéraire ?


Au moment de choisir votre destination, vous devrez prendre en compte plusieurs paramètres :


Quelle durée et quelle destination pour mon voyage ?


Quand on prépare son séjour en cyclotourisme, 2 éléments sont à prendre en compte :

  • le temps passé à rouler sur son itinéraire vélo

  • mais aussi le temps de déplacement pour vous rendre au point de départ et/ou pour rentrer. Si vous ne partez pas de votre domicile mais que vous prévoyez de prendre un train ou un bus pour vous rendre au point de départ de votre itinéraire, alors ce sont souvent des éléments déterminants dans le choix de votre destination. Regardez quelles sont les gares à proximité et surtout comment organiser votre retour, ce qui peut vite s'avérer compliqué sans anticipation.

Et n'oubliez pas qu'à vélo vous n'êtes pas à l'abri d'une mauvaise météo, d'ennuis mécaniques ou d'imprévus qui pourraient vous retarder dans votre plan de voyage. Pour ces raisons, laissez-vous de la marge lorsque vous préparez votre séjour.


Idéalement si vous partez à vélo en France il vous faut choisir une destination accessible en TER, ce qui veut dire que vous pouvez y glisser votre vélo sans supplément. Pensez également à limiter les changements pour ne pas avoir à porter votre vélo de train en train.


Mon conseil : Si vous cherchez une destination où faire du cyclotourisme en France, vous pouvez retrouver les itinéraires et les cartes des principales véloroutes en France sur le site de France Vélo Tourisme. Si vous débutez en cyclotourisme, en famille, je vous recommande les itinéraires en France suivant :


Itinéraire cyclotourisme ViaRhôna en Ardèche
Itinéraire ViaRhôna en Ardèche




Choisir la bonne distance en cyclotourisme


Si vous n'avez encore jamais fait l'expérience de voyager à vélo, alors je vous conseille de ne pas vous lancer sur des étapes trop longues. Même en étant la reine du vélo de course, du vélotaf ou du VTT, il se peut que vous soyez surprise du peu de kilomètres que vous ferez lors de votre 1er voyage à vélo. Pusieurs raisons à cela :

  • les vélos de randonnée sont bien souvent plus lourds que les vélos sportifs, car ils sont aussi plus solides et plus confortables. De plus, une fois chargé de vos sacoches et de vos gourdes, votre poids total sera bien supérieur à ce que vous avez l'habitude de porter.

  • Ensuite vous devrez être vigilante sur le dénivelé qui accompagne vos kilomètres : alors que certaines véloroutes sont assez plates comme la Vélodyssée, d'autres ont parfois des tronçons avec des ratios de dénivelé plus élevés, comme sur la partie nord de la ViaRhôna.

  • Enfin n'oubliez pas que vous serez souvent dans une approche qu'on pourrait qualifier de non-sportive de votre voyage à vélo mais plutôt avec le souhait de prendre des photos, observer et peut-être même prendre le temps de faire des pauses régulières. Dans le voyage à vélo, ce qui compte ce n'est pas la destination mais le chemin ! Ce n'est pas pour rien que le cyclotourisme est considéré comme du slow tourisme !


Passage de tunnel à vélo sur la Dolce Via en Ardèche
Passage de tunnel à vélo sur la Dolce Via en Ardèche

De mon expérience pour un 1er voyage à vélo sur une véloroute plate et avec un vélo individuel, comptez une moyenne comprise entre 12 et 15km / heure maximum, et une distance comprise entre 50 et 65 km par journée de vélo. Si vous partez en vacances à vélo en famille avec des enfants alors dans ce cas la distance devra être réduite.


Mon conseil : pour planifier votre itinéraire à vélo, les cartes de France Vélo Tourisme sont parfaites. Vous trouverez sur leur site internet les itinéraires organisés par tronçon avec en général un tronçon qui correspond à une étape par jour. Les cartes et itinéraires incluent le nombre de kilomètres, le dénivelé, le type de revêtement et toute la topologie de l'étape (voie verte, voie séparée, voie partagée ...). Si la véloroute n'est pas présente sur le site de France Vélo Tourisme, alors vous pouvez aussi utiliser un planificateur d'itinéraire gratuit comme Géovélo par exemple. Il vous permettra de construire vous-même votre itinéraire à vélo.


Comment bien m'équiper pour mon voyage à vélo ?


Choisir mon vélo


Une des premières questions à vous poser quand vous préparez votre premier voyage en cyclotourisme est : avec quel vélo partir en voyage ?

Le mot d'ordre en cyclotourisme est le confort. Et pour cela, vous pouvez dire aurevoir aux vélos de type VTT ou vélo de course. Eh oui, il faut penser que vous passerez vos journées sur votre vélo et qu'il est essentiel d'être confortable dessus. Il existe dorénavant des vélos de randonnée aussi appelés vélos touring parfaitement adaptés aux voyages. Leur principales caractéristiques sont :

  • une selle très confortable, large et rembourrée. A noter que pour les femmes, il est possible de trouver des selles adaptées spécifiquement à la morphologie féminine

  • un porte-bagages fixé à l'arrière qui permet d'y accrocher des sacoches.

  • une position assise confortable grâce à un guidon et des poignées assez hauts

  • au moins 1 porte-bidon, idéalement 2

  • une lampe souvent dynamo à l'avant, qui fonctionne avec l'énergie du pédalage

  • des pneus adaptés à la longue distance et aux terrains de type chemins avec un risque de crevaison limité

Les vélos touring adaptés au cyclotourisme existent par exemple chez Décathlon.


Si vous n'avez pas de vélo adapté vous pouvez le louer chez la plupart des loueurs, surtout ceux situés à proximité des voies vertes et itinéraires de cyclotourisme. Vous pouvez réserver un vélo version musculaire, c'est-à-dire classique, ou en version VAE (vélo à assistance électrique).

Vélo de randonnée équipé Hoprider 520 Décathlon
Vélo de randonnée équipé Hoprider 520 Décathlon

La check list des équipements pour du cyclotourisme


Voici la liste des essentiels à emmener quand on part en cyclotourisme :

Sacoche de guidon + sacoche de cadre
Sacoche de guidon + sacoche de cadre
  • 2 sacoches arrières : 1 de chaque coté, qui porteront l'essentiel de vos affaires. Elles sont en général imperméables et doivent permettre d'y stocker toutes vos affaires : vêtements, duvet, matelas, nourriture si vous êtes en bivouac.

  • 1 sacoche de guidon ou 1 sacoche de cadre pour mettre les affaires dont vous avez besoin régulièrement : téléphone, portefeuille, papiers d'identité... Idéalement il faut que cette sacoche soit facile à décrocher pour que vous puissiez la prendre avec vous à chaque fois que vous laissez votre vélo quelque part

  • 1 antivol assez grand pour vous permettre d'attacher votre vélo à n'importe quel point fixe

  • Au moins 1 bidon d'eau, idéalement 2 que vous remplirez à chaque fois que vous passerez près d'un point d'eau.

  • 1 petite trousse avec tout le matériel nécessaire pour parer au problème technique : une chambre à air, un multitool pour régler votre selle par exemple, des démonte-pneus. La trousse est normalement fournie avec la location des vélos.

  • Votre roadmap ou la carte de votre itinéraire ou un GPS avec la trace au format GPX : bien que les plus grandes véloroutes en France soient bien balisées, il est toujours plus prudent d'avoir votre itinéraire au format papier ou numérique afin de parer à toute absence de signalisation, ce qui arrive encore régulièrement

  • Des petits sachets de type ziplocks ou sachets congélation qui vous permettront à la fois d'organiser plus facilement vos affaires dans vos sacoches mais aussi de les garder au sec en cas de pluie

Si vous choisissez l'option bivouac ou camping sous la tente, vous pourrez placer votre tente sur le porte-bagage entre les 2 sacoches.


Attention à ne pas vous laisser tenter par le sac à dos ou camelback : même un petit sac va vite devenir une contrainte au fur et à mesure des kilomètres ! Il vous tiendra chaud, vous fera transpirer et viendra probablement tirer sur votre dis au bout de quelques heures. Privilégiez vraiment les sacoches !


Une fois l'équipement de votre vélo bien défini, n'oubliez pas les indispensables pour vous. Si vous avez l'habitude de faire de la randonnée ou de voyager en itinérance, alors vous pourrez reprendre une grande partie de votre liste d'équipements :

  • Un casque (obligatoire jusqu'à 12 ans) ou une casquette

  • Des lunettes de soleil

  • Des gants chauds y compris au printemps ou à l'automne : les mains sont la partie du corps qui se refroidit le plus vite à vélo. Les gants vous seront très utiles en descente notamment. L'été, pensez aux mitaines : elles permettent d'être protégé en cas de chutes et de ne pas avoir mal aux mains malgré les heures d'appui sur le guidon.

  • Une veste Gore-Tex ou a minima un K-Way que vous pourrez facilement enfiler en cas de pluie

  • De la crème solaire : idem ici, par besoin d'attendre la période estivale pour mettre de la crème solaire. En passant toute la journée au grand air il est essentiel de se protéger des rayons du soleil

  • Un stick à lèvre pour hydrater vos lèvres qui peuvent vite se retrouver sèches à cause du vent, de la vitesse et du grand air


Prévoir mes hébergements


Lors d'un séjour en cyclotourisme, on pratique l'itinérance : à chaque étape une destination différente donc un hébergement différent. 2 options principales s'offrent alors à vous : soit l'option tente ou camping, soit l'option gites, chambres d'hôtes ou hôtels


Dormir sous la tente : bivouac et camping


Si vous décidez de voyager à vélo avec votre tente, vous pourrez décider soit de dormir en hébergement de plein air, c'est-à-dire en camping, soit en bivouac, c'est-à-dire en pleine nature.


Lors d'un séjour en cyclotourisme en famille, le camping est sans doute à privilégier car il vous permettra d'avoir accès à des infrastructures bien utiles : des sanitaires avec douches et toilettes, des points d'eau, et parfois même des espaces pour préparer vos repas. La plupart des campings situés sur des itinéraires de cyclotourisme disposent d' emplacements pour les tentes qui ne restent qu'une nuit ou deux comme les voyageurs à vélo. Ils ne prennent pas de réservation sur ces emplacements et sont sur la base du 1er arrivé 1er servi. Il est recommandé de leur passer un coup de téléphone le matin afin de vous assurer que des emplacements existent bien et de leur demander conseil si besoin pour vous assurer un espace.


Vélo cyclotourisme et bivouac
Bivouac et cyclotourisme

Si vous êtes plutôt de nature aventurière, vous pouvez très bien décider de poser votre bivouac partout où cela n'est pas interdit et en respectant la législation en vigueur notamment sur les horaires. En bivouac il est souvent obligatoire de lever le camp avant 7h ou 8H du matin, ne l'oubliez pas !


Les hébergements avec le label "Accueil Vélo"

Le label "Accueil vélo"
Le label "Accueil vélo" à privilégier en cyclotourisme

S'il s'agit d'un 1er voyage à vélo ou que vous voyagez à vélo en famille, vous pouvez également réserver des hébergements plus confortables qui vous permettront de bien vous reposer avant vos journées de pédalages.

Gites, chambres d'hôtes, hôtels petits ou grands ou résidence de tourisme, tout est possible. Les réservations à l'avance de la totalité de vos nuits vous oblige cependant à vous tenir à votre feuille de route et interdit tout retour, changement d'itinéraire ou souhait de prolonger le séjour dans un lieu par exemple.


Le label "Accueil Vélo" a été créé spécialement pour faciliter le choix d'hébergement aux voyageurs à vélo. Il garantit un accueil adapté aux cyclistes et les hébergements labellisés "Accueil Vélo" répondent à des obligations bien spécifiques, comme par exemple : disposer d'un local où stocker son vélo, proposer l'hébergement pour 1 seule nuit si besoin, être situé à moins de 5km d'un grand itinéraire vélo et assurer un petit-déjeuner tôt le matin.

Je vous conseille donc de chercher parmi les labellisés "Accueil Vélo" pour vous assurer d'être bien accueillie lors de votre séjour en cyclotourisme.


Mon conseil : pour trouver la liste des hébergements "Accueil Vélo" sur votre itinéraire de cyclotourisme, rendez-vous sur le site France Vélo Tourisme partie "Accueil Vélo". puis "hébergements".



Mes derniers conseils pour se lancer en cyclotourisme


  • Toujours prévoir de la marge dans votre carnet de voyage afin de parer à tout imprévu sans pression. En cyclotourisme, des imprévus il y en a toujours !

  • Vous laisser différentes options pour vos étapes, que vous ajusterez ou choisirez en fonction de la météo et de votre rythme

  • Prendre votre temps et prendre du plaisir, voilà les maitres mots du cyclotourisme ! Alors amusez-vous bien :)